autoescape.com
Sélectionner une page

Depuis le siècle dernier, on s’imagine le 21ème siècle comme étant une ère nouvelle qui laisserait place à des véhicules volants totalement spectaculaires. Eh bien nous n’en sommes plus si loin car le futur étant en marche, des taxis volants devraient bientôt bien faire irruption dans notre capitale pour venir remplacer les véhicules qui polluent.

Ainsi, la Seine devrait accueillir d’ici le printemps 2017 le concept SeaBubble (bulles de mer), la toute première voiture volante sur l’eau. Ce véhicule de dernière génération pourrait bientôt faire office de taxi volant sur les artères fluviales du tout Paris. En forme de bulles, équipé de 4 ailes, pourvu de 2 moteurs et d’une capacité d’accueil de 4 personnes, cet engin à zéro émission de CO2, dont seul les 4 grandes dérives seront en contact avec l’eau, sera capable de survoler le fleuve de la capitale.

Ce projet, actuellement mené à bien par le navigateur Alain Thébault, s’inspire de l’hydroptère à bord duquel celui-ci vole déjà depuis plusieurs années au dessus des eaux. Associé à Anders Bringdal (véliplanchiste), les deux hommes ont su convaincre les investisseurs qui ont levé pour eux la somme de 500 000 euros dans le but de permettre la création d’un tout premier prototype de taille réelle. Par conséquent, si l’appareil s’avérait être une réussite, Alain Thébault pourrait alors à partir de la saison printanière 2017, espérer faire des essais dans la ville de Paris.

sea-bubble-arriere

Concept taxi volant de la société sea bubble

Avec un coût de 12 000€, et un coût d’acquisition de 30 000€ pour le grand public, ces bulles volantes qui seront conduites dans un premier temps par des chauffeurs, auront par la suite vocation à devenir complètement automnes, et cela, d’après la volonté de leur créateur. De plus, elles pourront faire la traversée fluviale de Paris en seulement 15 minutes, une aubaine pour les amoureux de la ville.

Les parisiens et visiteurs pourraient de ce fait bénéficier très prochainement des services de ces taxis volants futuristes qui seront reliés à un embarcadère afin d’y être rechargés via des panneaux solaires et des éoliennes. Enfin, ces véhicules électriques, écologiques et dotés d’une fonction silencieuse pourront circuler à 20km/h en épargnant à leurs utilisateurs les méfaits des embouteillages parisiens.