autoescape.com
Sélectionner une page

Les bouchons sur la route arrivent en tête des inconvénients des vacances au ski. Vous avez beau avoir écouté Bison Futé et être parti pile aux horaires conseillés, rien ni fait, à croire que tous les autres ont eu la même idée.

Vous avez supportez vaillamment les ralentissements depuis le premier péage, mais voilà que la neige se met à tomber. Vous sentez alors arriver à grand pas le délicieux rituel de l’installation des chaînes, sans lequel la liste des complications d’un séjour au ski ne saurait être complète. Allez savoir pourquoi, ça arrive toujours quand il fait un froid de canard et qu’on a les mains gelées, à la nuit tombée.

Une fois enfin arrivés à destination, il reste souvent à affronter quelques surprises quant à la location. Vous êtes pourtant bien sûr d’avoir lu la mention « au pied des pistes », et bien pour cette fois c’est raté.

Rien de tel qu’une bonne nuit de sommeil pour se remettre du trajet. Vos mains ont fini de décongeler et vous êtes prêt pour une journée de ski endiablée. C’est sans compter avec la pluie tombée pendant la nuit qui a fait fondre la neige.

Mais c’est les vacances, rien ne saurait entamer votre optimisme béat. Alors en route pour les remontées mécaniques qui sont, malheureusement pour vous, prises d’assaut.

vacances au ski

Après avoir affronté la queue, vous voilà enfin en haut des pistes. Vous vous élancez gaillardement, et là, c’est la douche froide. Vous n’avez pas fait 20 mètres, que vous voilà les fesses dans la neige, en train d’admirer des gamins de 12 ans qui vous dépassent à fond la caisse.

Le moment est d’ailleurs propice à la réflexion et vous vous rendez enfin compte que votre combinaison criarde des années 80 que votre collègue de bureau vous a prêtée, n’est pas très raccord avec le look à la mode sur les pistes.

A bout de souffle après deux heures de descente, vous décidez de faire une petite pause en famille pour déjeuner au restaurant d’altitude. Vu le prix de la canette de soda, vous obligez vos enfants à en partager une à trois et devez donc supporter leurs récriminations durant tout le déjeuner.

A peine le temps de digérer et vous vous élancez à nouveau comme une flèche, mais une petite bosse traître s’était tapie dans l’ombre et vous voilà en train de battre tout les records de vol plané. Une descente en barquette plus tard, vous rentrez piteusement avec une épaule en vrac pour quelques jours.

Rien de grave, il reste encore la raclette, la fondue et la tartiflette pour égayer vos vacances au ski. Le régime que vous devrez faire en rentrant sera la dernière complication des vacances, mais d’ici là, un seul mot d’ordre : profitez à fond !